cuisine -  Alimentation


Sachez qu’avec un peu d’organisation, il est possible de réduire de façon significative la somme allouée aux courses.

En suivant des conseils simples, vous gagnerez du temps et de l’argent.

Faites une liste de courses

Enseignes et choix des produits

Conseils et pièges à éviter

Structures d’aide alimentaire



 

Faites une liste de courses

Avant de courir les grandes surfaces, prenez le temps d’établir une liste de courses. L’idéal est de prévoir des menus à l’avance afin de déterminer précisément les produits dont vous aurez besoin mais également leur quantité, ce qui vous évitera au passage tout gaspillage.

Une fois la liste déterminée, n’hésitez pas à feuilleter les prospectus à la recherche des offres promotionnelles, de remboursement et des bons de réduction. Vous pouvez même adapter certains menus à ces offres.

[^]

 

Comparer les enseignes

N’hésitez pas à comparer les prix entre les différentes enseignes et à les tester pour vérifier le meilleur rapport qualité-prix sur les produits que vous avez l’habitude d’acheter. Evitez dans tous les cas de faire vos grandes courses dans les magasins de dépannage où les prix peuvent parfois être multipliés par deux.

N’hésitez pas à vous rendre dans les hard-discounters, si il y en a un près de chez vous. Ces magasins proposent des produits à très bas prix, et peuvent vous permettre une économie de 30 % sur votre budget courses habituel.

Enfin, contrairement aux idées reçues, il y a aussi des affaires à faire sur les marchés, notamment sur les fruits et les légumes. En plus d’être de meilleure qualité, c’est plus économique car vous achetez directement au producteur.

Petite astuce : rendez-vous au marché peu de temps avant sa fermeture car les commerçants ont tendance à baisser leur prix afin d’écouler leur stock.

Le choix des produits 


Ne jurez pas seulement par les marques qui ne sont pas toujours gage de meilleure qualité. En effet, certaines grandes marques vont vendre leurs produits sous des marques de distributeurs, afin de toucher une autre catégorie de clients. Ainsi, si vous avez l’habitude d’acheter les articles des grandes marques, passez à celles du distributeur.

Vérifiez le prix des produits à l’unité, au kilo et au litre car cela reste le meilleur moyen de comparer et de trouver la meilleure offre. Essayez toujours de trouver le juste milieu entre le prix le plus bas et les qualités nutritionnelles d’un produit.

Pensez aux achats groupés:

- La Ruche qui dit Oui: combine circuits courts(du producteur au consommateur) et achats groupés. Il existe déjà de nombreuses ruches en France. Plus une ruche a de membres plus il est facile de négocier les prix avec le producteur.

www.laruchequiditoui.fr

- Mandji : les producteurs affichent leur offre/leur prix et les consommateurs peuvent les contacter pour organiser la livraison.

www.mandji.fr

[^]

 

Conseils et pièges à éviter

Conseils


• Sachez qu’il vaut mieux faire vos courses seul, sans les enfants. Cela vous évitera de céder à leurs envies de sucreries et de jouets et vous permettra de vous en tenir à la liste préétablie.

Ne faites pas vos courses le ventre vide car vous serez alors dicté par la faim et achèterez en quantité plus importante.

• Profitez au maximum de votre congélateur. Cela vous permettra de profiter des achats en gros.

Règle du "premier entré, premier sorti": consommez en priorité les produits dont la date limite est la plus proche. Attention, il faut distinguer DLC(date limite de consommation) et DLU(date limite d'utilisation optimale).

 

Pièges à éviter

Dans les rayonnages (en particulier au rayon frais), choisissez les articles situés au fond car ils ont souvent une date limite de consommation plus longue. Ceci vous évitera de jeter des produits tout juste achetés.

Ne vous laissez pas avoir par les techniques employées par les supermarchés pour vous faire dépenser plus d’argent. Ainsi, faites attention aux têtes de gondoles qui vous proposent une promotion sur tel ou tel produit et vérifiez avant toute chose le prix de ce dernier dans le rayon.

Il faut également savoir que les produits sont placés dans les rayons de façon à ce que les articles les plus chers soient à hauteur de vos yeux et à portée de main. En levant la tête ou en vous baissant, vous pouvez trouver le même produit à prix réduit.

[^]

 

Conseils

• Sachez qu’il vaut mieux faire vos courses seul, sans les enfants. Cela vous évitera de céder à leurs envies de sucreries et de jouets et vous permettra de vous en tenir à la liste préétablie.

Ne faites pas vos courses le ventre vide car vous serez alors dicté par la faim et achèterez en quantité plus importante.

• Enfin, profitez au maximum de votre congélateur. Cela vous permettra de profiter des achats en gros et d’éviter de mettre à la poubelle des produits que vous avez « oubliés » de manger et dont la date de péremption est dépassée

Pièges à éviter 

Dans les rayonnages (en particulier au rayon frais), choisissez les articles situés au fond car ils ont souvent une date limite de consommation plus longue. Ceci vous évitera de jeter des produits tout juste achetés.

Ne vous laissez pas avoir par les techniques employées par les supermarchés pour vous faire dépenser plus d’argent. Ainsi, faites attention aux têtes de gondoles qui vous proposent une promotion sur tel ou tel produit et vérifiez avant toute chose le prix de ce dernier dans le rayon.

Il faut également savoir que les produits sont placés dans les rayons de façon à ce que les articles les plus chers soient à hauteur de vos yeux et à portée de main. En levant la tête ou en vous baissant, vous pouvez trouver le même produit à prix réduit.

[^]

 

Structures d’aide alimentaire

Les Centres communaux d’action sociale (CCAS)

Les politiques de lutte conte les exclusions, dont l’aide alimentaire fait partie, constituent un champ d’intervention essentiel des CCAS. Ils représentent souvent les premiers acteurs de proximité auxquels s’adressent les personnes en grave précarité. Ils répondent aux demandes d’urgence des habitants de leur commune en délivrant directement une aide sous forme de colis ou de bons alimentaires. Ce sont également souvent les CCAS qui étudient la situation des personnes, constituent un dossier et orientent les personnes vers les structures d’aide alimentaire.

Pour connaître les coordonnées du CCAS près de chez vous, contactez votre mairie.

Les associations d’aide alimentaire

Affiliées ou non à un réseau national, ces associations apportent une aide alimentaire aux personnes démunies après avoir constaté des besoins localement.
Différentes associations existent : Croix-rouge française, Emmaüs, Secours catholique, Secours populaire…

Retrouvez les coordonnées de ses associations dans la rubrique Adresses Utiles ou

Plus d'information : www.aide-alimentaire.org

Les épiceries sociales et solidaires

Apparues depuis une vingtaine d’années, les épiceries sociales ont été crées pour répondre à l’attente des consommateurs les plus défavorisés, en s’éloignant des logiques d’assistance.

Objectif : apporter quand c’est possible autre chose que de la distribution de colis, de l’aide alimentaire d’urgence ou de dépannage. Il n’existe pas de «modèle» d’épicerie sociale et les termes pour les définir sont variés : boutique ou coopérative alimentaire, épicerie sociale, communale, solidaire ou associative, « employant » 5 à 30 personnes et faisant appel à des partenaires publics ou privés. Emanation d’un CCAS ou fruit d’initiatives associatives, chacune a son histoire et recouvre des réalités différentes : participation financière «fictive» ou réelle des bénéficiaires, produis à distribuer tenant compte ou non des pressions publicitaires, des habitudes de certaines populations migrantes.

Consultez la liste des épiceries sociales ou rapprochez vous de votre mairie ou de votre centre social.


[^]